La plus vieille enseigne de Paris

 

                                 

Elle se trouve au coeur du quartier Latin au 42 de la rue Galande, au-dessus de l'actuel cinéma Le Studio Galande. La rue Galande: une rue fort ancienne, dont l'histoire nous fait remonter aux premières voies romaines de la capitale -qui n'était encore que "Lutèce" à l'époque- et dont le tracé reliait la ville à l'Italie, en passant par notre actuelle Place d'Italie jusqu'à Lyon, pour arriver à Rome. Un chemin emprunté par foule de pélerins et voyageurs alors pavoisé d'auberges et de tavernes, de points de halte et de repos.

De cette histoire désormais fossile de voyages, de commerces, de fatigues et souvent de dangers, l'enseigne de la rue Galande réveille le souvenir puisque si nous nous en approchons,

           

nous découvrons un relief de pierre bien conservé, déroulant un épisode hagiographique fort populaire à l'époque, extrait de la légende de Saint-Julien l'hospitalier, dont l'église Saint Julien le pauvre, voisine, redouble la fortune.

L'histoire de Saint Julien, popularisée via La Légende dorée de Jacques de Voragine au Moyen-Âge, rapporte l'étrange histoire de Julien, jeune noble qui, suite à une prédiction qui lui annonça qu'il serait l'assassin de ses parents, quitta le domicile familial jusque, par mégarde quelques années plus tard et suivant les abracadabrants détours circonstanciels propres aux récits fantastiques, vérifier la prophétie entendue dans sa jeunesse.

Masolino Da Panicale, Julien tuant ses perents, XVème s.

Désespéré, pour expier ce crime, Julien abandonna la vie de haut rang qui était la sienne, pour se convertir en passeur de rivière sur une barque de fortune. Chaque jour ainsi, il aidait de pauvres voyageurs à rejoindre l'autre rive d'un fleuve dangereux. Jusqu'à ce qu'un jour, un malheureux lépreux lui demande l'hospitalité avant que de traverser la rive; malgré l'aspect repoussant du pauvre hère, Julien consent à l'héberger chez lui, dans la petite maison de gué qu'il s'était ammenagé sur l'autre rive. Une fois sur la barque, comme par magie, une auréole vint nimber le chef du lépreux qui révèle alors sa nature divine: il n'est autre que le Christ venu annocer à Julien la rémission de sa grande faute.

                              

Cette légende mettant en scène le mythe d'Oedipe christianisé, connut une large diffusion tout au long du Moyen-Âge, à tel point que Saint Julien L'hospitalier devint le saint patron des voyageurs et des pélerins. Et les villes à l'époque concentrait des flux très importants de personnes en transit- de commerçants en route vers les Foires, de pélerins, de marchands ambulants mais aussi d'errants et de mercenaires sans guerre, moins recommandables.

Aussi les voies importantes qui partaient de Paris vers le reste de la France-qui se prolongeront plus tard dans les faubourgs- voient vite se multiplier hospices et auberges où accueillir pour la nuit ces gens de passage.

Ces lieux souvent mal famés, où se côtoient honnêtes marchands et brigands, sont nombreux à se mettre sous le patronnage (autant dire sous la protection) de Saint-Julien, divin passeur, que l'on figure alors sous forme "d'ymage", c'est-à-dire d'enseigne sculptée ou bien peinte, au front des établissements, à une époque, ne l'omettons pas, où ni les rues ni leurs maisons n'étaient numérotées et où s'orienter dans la ville constituait un véritable rébus d'images.

                         

À titre d'exemple, non loin de là, au n°13 de la rue Saint Séverin, une enseigne du XVIIIème s. représentant un cygne entourant une croix, rapellant la maison dite "Au Cygne de la croix" à entendre également et suivant la célèbre langue des oiseaux comme "Au signe de la croix".

L'enseigne du St Julien en pierre de la rue Galande est un précieux survivant de cette culture du transit urbain où le voyage apparaissait comme le lieu de tous les dangers.

                                    

Désormais encastrée sous un balcon de fer plus moderne, l'enseigne de l'auberge passe inaperçue.

42 rue Galande et 13 rue St Séverin, 75005 Paris.